Centre d’enfouissement nucléaire de BURE : la cession à L’ANDRA invalidée par le juge

Mardi 28 février 2017 le tribunal administratif de Nancy a jugé illégale la cession du Bois Lejuc par la commune de Mandres en Barrois (Meuse) à l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radiocatifs).

Pour les opposants au projet d’enfouissement sous terre de déchets à durée longue (plus de 20 000 ans d’activité!), c’est une victoire dans la bataille contre le projet de CIGEO.

Le juge a relevé l’illégalité de la délibération pour laquelle le Maire avait demandé un vote à bulletin secret alors que cette modalité n’est possible que si elle est demandée par le tiers des conseillers municipaux.

Ce coup d’arrêt permet aux riverains de se re-mobiliser et d’interpeller les élus sur le sujet le plus brûlant de la région.
Les écologistes restent fermement opposés au projet malgré le poids du lobby nucléaire qui désinforme la population en prétendant qu’il n’y a pas d’alternative à l’enfouissement des déchets.

Il y en plus d’une et le candidat Hamon a inscrit à son programme l’arrêt de ce projet fou qui mettrait en danger les populations pour des milliers d’années et exproprierait des hectares de terres utiles à l’agriculture et à la biodiversité.

 

Remonter